Sœur Géante de Grand-Fort-Philippe

Sœur de Grand-Fort-Philippe

Fête à laquelle le géant est associé : Fête de la Matelote à Grand-Fort-Philippe, le premier dimanche d’avril, hors Pâques.

Sœur Géante de Grand-Fort-Philippe

Caractéristique du géant

Adresse où le géant est conservé :
La Maison de la Mer, Boulevard Carnot à Grand-Fort-Philippe.

Le géant est-il visible en dehors de ses sorties ?
Non.

Contact :
Mairie de Grand Fort Philippe, Hôtel de Ville,
Place Joseph Leprêtre.
Tél. : +33 (0)3 28 51 84 90

Détails du géant

Le visage de Sœur.
La fenêtre du porteur.
Sœur porte un col marin
La main gauche de sœur sans l’anneau.
L’anneau de Rocambeau est amovible.

Les autres géants de la ville : La Matelote, sa mère – Fiu, son frère (jumeau de Nette, géante des Huttes à Gravelines) – Gut.

Le géant est-il porté ? : Oui.

Par combien de personnes ? : Une personne.

Que représente le géant ? : C’est la dernière-née de la Matelote et de l’Islandais, géant de Gravelines, ses parents.

Description générale du géant : Sœur porte un chemisier vareuse blanc avec un col marin bleu et une jupe bleu marine. Elle est tête nue et tient à la main un anneau de Rocambeau (anneau de Rocambeau : anneau entourant le mât d’un voilier servant à hisser la voile).

Histoire de la création du géant et de sa fête

Date d’émergence du géant (le premier du nom) : 2013.

Date de création du géant actuel : 2013.

Dans quel but le géant a-t-il été créé ? Grand-Fort-Philippe est un port de pêche situé à l’embouchure de L’Aa sur la Mer du Nord. De l’autre côté du chenal se trouve Petit-Fort-Philippe rattaché à la commune de Gravelines. La pêche et notamment la pêche à la morue en Islande font partie de l’histoire de ces communes. Les géants de Grand-Fort-Philippe et de Gravelines et leurs fêtes racontent l’essor puis le déclin de la pêche sur ce littoral.

Ainsi, le premier géant à voir le jour le 16 juin 1988, c’est l’Islandais de Gravelines, puis, le 1er avril 1995 apparaît la Matelote de Grand-Fort-Philippe, sa femme.

Le premier fils, Fiu est né le 29 mars 2003, il représente le marin pêcheur côtier. Sa sœur jumelle, Nette de Gravelines (quartier des Huttes) représente la vérotière, pêcheuse à pied de vers pour la pêche.

Le fils cadet Gut est né en avril 2006 et il est marin sur un ferry à Sea France. Il représente l’évolution des métiers de la mer, la mer comme outil de communication et d’échanges.

Une géante s’ajoute à cette famille en 2006 à Petit-Fort-Philippe (Gravelines) : Valentine la pêcheuse de crevettes, orpheline adoptée par la Matelote et l’Islandais. Elle est considérée comme la nièce de la famille.

Fiu et Nette ainsi que l’Islandais sont liés à la mer comme pourvoyeuse de nourriture.

Sœur est fille de marin et porte les espoirs d’une nouvelle évolution : la marine de plaisance. Les métiers de la mer ont évolué et le port se tourne vers les ressources touristiques : La mer est maintenant vécue comme un espace naturel et touristique et un lieu de loisirs sportifs. À travers ce patrimoine vivant, c’est donc l’histoire des hommes et des femmes du littoral, leur détresse et leurs espoirs qui sont décrits, racontés. C’est aussi le patrimoine maritime qui est mis en valeur dans toutes ses composantes, les vieux grééments mais aussi les chants de marin, la gastronomie locale à base de poisson qui est valorisée lors des fêtes des géants…

Depuis le début, les géants de Grand-Fort-Philippe sont en relation avec le développement et l’évolution économique et sociale de la commune en lien avec la mer et ses métiers.

Chaque fois que l’horaire de la marée le permet, le géant l’Islandais de Gravelines arrive par bateau avec la complicité des marins pêcheurs.
De gauche à droite, Fiu, la Matelote, Gut, l’Islandais et Nette, la famille de Sœur .

Valentine, la pêcheuse de crevettes de Petit-Fort-Philippe. « Orpheline, recueillie par la Matelote, Valentine fait partie de la famille… ».


P’ tit Frère, le pêcheur de crevettes de Fort-Mardyck est un géant voisin.

Nette et Fiu sont des jumeaux. Nette réside à Gravelines avec son père l’Islandais et Fiu à Grand-fort-Philippe avec sa mère la Matelote.
La Matelote et Gut, marin sur un ferry de la Sealink

Comment l’idée est-elle venue ? La famille des géants de Grand-Fort-Philippe et Gravelines est le résultat d’une réflexion sur le rôle des habitants, les pêcheurs, leur histoire, leur devenir.

À l’origine, le groupe « Pêcheurs d’Islande » des Éclaireurs de France de Gravelines (groupe d’âge de 14/15 ans) voulait un géant… Les Éclaireurs ont réalisé des études documentaires sur la pêche à l’Islande avec l’aide de Fursy Verdoit, ancien armateur et historien local, personne ressource pour le projet. Le projet était de réaliser un grand géant, mais comme c’était des jeunes qui devaient s’en occuper, il n’a pas été prévu de porter le futur géant qui a vu le jour en 1988.

La création du géant l’Islandais a été financée par une souscription publique. Ensuite, sur cette lancée il y a eu la création de toute la famille, dont la dernière-née, « Sœur ».

Dès le début, le projet était de réaliser toute cette famille de géants. Cela a été formulé lors de demandes de subventions pour la réalisation des géants.

Existe-t-il d’autres géants dans la localité ? Oui.

•Y en a-t-il eu auparavant ? Avant la guerre 40, il y avait des géants éphémères que l’on jugeait et brûlait pour le carnaval. Une chanson en patois était composée sur un thème de l’actualité… En 1939, on aurait brûlé un mannequin géant représentant Hitler. Encore aujourd’hui, on brûle un mannequin géant dont la représentation est en lien avec le thème choisi pour le carnaval (en 2013, un corsaire) mais la tradition se perd…

Lesquels ? La Matelote la mère de « Sœur », Fiu et Gut ses deux frères. La sœur jumelle de Fiu, Nette la vérotière habite à Gravelines avec son père, l’Islandais.

L’usage a-t-il été emprunté à une commune voisine ? Oui.

Laquelle ? Gravelines

Date de la première sortie du géant : 6 avril 2013

Le géant a-t-il été baptisé ? Oui.

Si oui, comment et par qui ? « Sœur » est née à la Maison de la Mer : elle portait ses habits de naissance (vêtements blancs). Entourée de ses parents, de ses frères et sœurs, de Flip de Berck sur Mer, son parrain et Nette de Gravelines, sa sœur et marraine, des invités géants et du public, elle a été accueillie et baptisée par l’Abbé de la paroisse.
Ensuite, c’est en musique et en cortège que tout le monde s’est rendu sur la place de la mairie où a eu lieu le baptême républicain sur le perron de l’ hôtel de ville. C’est seulement après cette cérémonie que la géante a revêtu son costume bleu avec col marin. Un envol de pigeons, une distribution de dragées et de cadeaux ont clôturé cette manifestation avant que les géants ne repartent tous en cortège animé à travers la ville.

A-t-il un parrain ? Flip de Berck-sur-Mer et son groupe.

A-t-il une marraine ? Nette la vérotière, sa sœur et son groupe.

L’administration communale est-elle intervenue ? Oui, c’est une fête communale.

Existe-t-il des documents ? Oui, il existe un extrait d’acte de naissance délivré par la mairie, une inscription sur le livret de famille des géants et un certificat de baptême.


Acte de Baptême civil de Sœur.
Certificat de parrainage civil de Sœur.

Invitations au baptême de Sœur en forme de bateaux.

La vie du géant : qui fait vivre et danser le géant ?

La fête du géant : pratiques et rituels

Date de sortie traditionnelle du géant dans sa commune : Premier dimanche d’avril, hors Pâques.

Nom de la fête à laquelle participe le géant : Fête de la Matelote.

Programme et description : Suivant les horaires de la marée, les géants arrivent par la mer sur des bateaux de pêche et ils sont débarqués sur le quai et la fête commence avec une distribution de gâteaux en forme de poisson, fruit de la pêche des géants, mais aujourd’hui pour des raisons sanitaires, cette pratique est suspendue.

Un cortège se forme à travers la ville avec les géants invités, il y a dégustation des herings (harengs) du Fiu avec une tombola où on peut gagner des herings pecs (harengs salés).

La fête marque le début de la saison touristique avec une exposition à la Maison de la mer, musée qui a été ouvert en lien avec l’arrivée de la matelote et de sa fête. Suivant les moyens financiers de la commune, tous les 3 ans environ, il y a une fête plus importante qui s’étale sur 2 jours (avec mariage, fiançaille, naissance de géant…).

Le géant marche-t-il en tête du cortège ? Les enfants de la famille de la Matelote marchent devant les parents pour qu’ils soient bien visibles…

Dans un cortège ? Oui.

Le géant est-il accompagné d’un groupe de musiciens ? Oui, Les flibustiers, harmonie de la commune.

Y a-t-il un air du géant ? Non

Y a-t-il une danse, un pas de danse du géant ? Non.

Le géant sort-il de sa commune ? Oui, souvent pour des fêtes en lien avec la mer.

Y a-t-il d’autres éléments autour du géant… Un groupe costumé… Cheval jupon… Masques… Grosses têtes… Oui, un groupe costumé qui entoure la Matelote et l’Islandais, un hareng géant et un poisson jupon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *