Paris on aime
 

Paris, on aime

Malheureusement, je ne suis pas Français. Je suis Italien, mais, pour moi, la France est mon pays d'adoption, et Paris est la ville par excellence, la ville qui brille au-dessus de toutes les autres, le diamant quintessencié qui éclipse tous ceux du firmament, le centre de rayonnement et d'attraction de toutes les intelligences du Monde, la Reine de toutes les Reines parmi les plus splendides cités de l'Univers. Tandis que d’autres, capitales de peuples qui me sont tout à fait antipathique, ne sera jamais pour moi qu'un mâchefer, bon tout juste à caler une voiture de fermier. Vu les circonstances et l'enthousiasme général en ce soir de triomphe à Paris, cette dernière phrase provoque généralement un rire homérique puis des applaudissements et une ovation frénétiques des Parisiens.

Des gens connus à leurs époques, disons plutôt de leurs entourage, ont été d'infâmes déserteurs à Paris. Ils ont osé déserter les petitsdrapeaux dans les années 1980. C'est un crime impardonnable et ils méritent, pour le moins, d'être fusillés avec le pistolet de l'homme invulnérable, ou bien pendus au cou de deux jolies femmes. S'ils étaient Américains, je les ferais électrocuter, avec une pile de lampe de poche de trois éléments. Ils seraient pulvérisés, et leurs cendres formeraient une comète double, qui sillonnerait, à perpétuité, les espaces sidéraux.

 
 

Le centre du monde, Paris

On ne le répètera pas assez, on adore Paris, cette ville au centre du monde. Elle le mérite enrobée de toute son histoire.